Le culturisme : Pourquoi je le fais et comment ont été mes 2 premières expériences Partie #1

Comme je vous ai promis , voici mon premier article de la semaine !

Avant de savoir de quoi j’allais parler…je me suis interrogée à savoir ce que vous aimeriez lire. La plupart d’entre nous, gens des réseaux sociaux, blogueurs, sommes quelque peu voyeurs…ho oui…ne nous le cachons pas…nous adorons voir ce que les gens « Post »;  photos, phrase du jour, état d’âme, articles…de toute façon, si nous sommes sur les réseaux c’est surement pour une raison semblable non ? Je me suis dis : Mais pourquoi pas parler de mes compétitions ?!? Les gens voudront surement savoir, pourquoi je fais ça, quelle est ma motivation première.  Alors voici ce que j’ai à vous dire sur le sujet (pour le moment hihihi)

Pourquoi je le fais ?!?!?

tumblr_lgov78L2eh1qedpf6o1_r1_500

Bien de choses à mon sujet vous devez savoir avant. Je suis quelqu’un qui aime les défis. J’aime faire les choses avec un but, un brillant ! Lorsque je me donne un objectif, un but à atteindre, il est facile pour moi de faire la chose en question. Ça ne devient pas laborieux, ça devient amusant et c’est ce que j’ai besoin dans ma vie : être amusée. Je n’aime pas trop me prendre au sérieux (ok, attention je sais quand être sérieuse….par moment…hihi). Par exemple, avec mes clients. Ok au premier rendez-vous, deuxième, je me fais plus discrète, mais au fil du temps ma personnalité *taquine* revient rapidement au galop. Ça fait partie de moi. J’aime que mes clients qui sont avec moi aient du plaisir à s’entrainer, et rire avec eux, les faire rire c’est aussi ça le plaisir. Là où il y a plaisir, il y a bonheur. C’est un état qui est essentiel à la vie de chaque être humain : Le bonheur. (J’y reviendrai dans un prochain article)

Plusieurs personnes disent que le culturisme n’est que de la frime, que ce n’est que du paraître, que le narcissisme prend le dessus. Pour être honnête avec vous, je ne suis pas tout à fait en désaccord avec tout ça. Mais Attention ! Des gens imbus d’eux même, des narcissiques, il y en a dans TOUS les domaines. Je ne serais pas obligée d’avoir obtenue mon BAC en psychologie pour savoir ça. Alors oui, il y des spécimens assez tordus, mais la plupart des gens que j’ai rencontrés étaient des personnes aimantes, très inspirantes et attentif aux autres. Il faut faire la grande différence entre s’aimer soi-même et être égocentrique…! Et pour aimer les autres, faut avant tout aimer notre propre personne….autant l’intérieur que l’extérieur…(j’y reviendrai dans un prochain article)

Bon alors, pourquoi je le fais, je dois être « challenger » dans la vie. Je dois aller toujours plus loin. Je suis une optimiste/positive alors il va de soi que j’aille plus loin dans le monde de l’entraînement. Résultat: Les compétitions de culturisme, me voilà!!!

Les 2 premières fois

Je me suis décider à investir. Oui, oui, à investir car faire de la compétition, peut importe la discipline, ne coûte pas rien. Je me disais que je devais attendre…mais attendre quoi? On attend trop souvent de meilleurs moments, alors que ça n’existe pas…c’est nous qui faisons en sorte que le meilleur moment se produise….alors j’y étais, à CE moment.

Honoré-L

Lucas-couturierJe devais me trouver un « coach ». Comme je suis une personne qui aime la qualité (hihi) je voulais un « SUPER coach ». J »ai alors fait appel à Dave Ruel. L’auteur des livres Anabolic cooking et Metabolic cooking, un compétiteur émérite de bodybuilding et un coach professionnel en fitness et nutrition. Bref, je me suis dis qu’il serait le meilleur ! J’ai communiqué avec lui. Malheureusement, il ne faisait plus de coaching one on one :( Heureusement, Il a su  me référer à deux personnes : Honoré Levesque et Lucas Couturier. De façon totalement aléatoire sans voir ni savoir qui était qui, j’ai écris à Honoré Levesque. Sans discrimination pour Lucas car, je me disais que s’il ne me répondait pas en 2 jours j’écrirais à celui-ci. En moins de 2,  Il m’a répondu!. Tout à cliqué. C’était fait! J’étais dans le processus ! Youpi !

IDFA-MONCTON

La première compétition

WBFF-RI

la seconde compétition

Le choix de quelle compétition je ferais était fait : 21 septembre 2013 à Moncton, NB, était la pratique. La fédération était IDFA (international drug free athletics). La seconde serait : 9 novembre 2013, Providence, RI, USA avec la WBFF (world, beauty, fitness & fashion). La préparation débutait –> Maintenant, 1 juin 2013 !!!

Je commençais alors ma préparation musculaire et nutritive. Si vous avez lu sur mon site, l’alimentation pour moi est une passion et j’adore bien manger. Comme je suis une optimiste, la « diet » de mon « super » coach ne serait pas vraiment différente de mon mode de vie normal. Bon, je sais…je suis positive…ahaha…la diet de pré-compétition n’a pas été un supplice au niveau des aliments..non…ce qui a été le plus difficile c’était de manger durant 1 mois, 4 semaines, 30 jours….la même chose !!! Même petit déjeuner jour après jour, même collation, même diner…bon vous voyez le portrait du premier mois…mais bon ça allais bien…je ne me plaignait pas du tout…et comme je ne mange aucun « junk food » dans la vie « normale », c’était même très facile !!! Mais je suis une fille spontanée, qui apprécie grandement le changement et donc, qui n’aime pas manger la même chose tous les jours ahahah. Heureusement, au fil des mois, la diet changeait. Je vous avoue que j’étais très contente de pouvoir diversifier les menus….mais toujours pour un mois seulement holala !!! Le dernier mois, je gardais alors en focus les menus que je devrais manger le jour de la compétition et surtout mon carb-up (des trucs que je mange rarement alors c’était comme une gâterie, j’avais hâte). C’est tout ce que j’ai à dire sur le sujet.

training

En ce qui concerne l’entraînement, j’étais ravie !!! Je suis entraîneuse privé et encourager mes clients, les gens autour de moi, c’est tout moi ça ! Je n’avais pas besoin de personne pour me dire : Go go Annie, lâches pas ! Non…c’est dans ma tête que tout se passe. Une force mentale m’encourage constamment et veut qu’optimiser les résultats. J’adore cette force et me sens choyer de l’avoir ! Alors voilà, comme j’adorais m’entraîner à la maison, aller au gym ne me disait pas du tout…mais fallait faire tout ce qui fallait pour arriver à mon but. J’y suis aller….toujours avec le sourire et la motivation ! Je ne partais pas de très loin. J’avais tout de même un bon développement musculaire et c’est pour cette raison que je voulais me pousser plus loin. Ok, je n’avais pas les meilleures jambes, ni les meilleurs fessiers, mais j’avais un corps pas trop mal ! Semaines après semaines les résultats arrivaient et c’était Génial !

photo 5training

À Chaque 2 semaines j’avais rendez-vous en vidéo Skype avec Honoré. Je lui disais ce qui allait bien et ce qui allait moins bien….en générale tout était super ! Avec ce genre de préparation, on commence vraiment à comprendre son corps, à le connaître comme personne d’autres. Ça donne un certain pouvoir, un pouvoir de gérer cette machine! Parfois il changeait rapidement, de façon positive et parfois, je me disais : mais qu’est ce qui se passe….mes abdominaux sont un peu moins visibles….?!? le lendemain tout revenaient à la normale! Ouf ! J’avais une grande confiance en mon « super » coach et je savais qu’il ferait de mon but une réalité!

À suivre…

Merci 1000 fois d’avoir lu la première partie ! Je vous attends la semaine prochaine pour la partie #2 !

La Guerrière

Publicités

2 réponses à “Le culturisme : Pourquoi je le fais et comment ont été mes 2 premières expériences Partie #1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s